INFLUENZA AVIAIRE : PASSAGE AU NIVEAU DE RISQUE ÉLEVÉ

17.11.2021

Après la découverte ces dernières semaines de plusieurs cas d'influenza aviaire hautement pathogène dans la faune sauvage et dans des élevages de volailles, dans des pays voisins de la France (Allemagne, Pays-Bas, Italie...) et dans un contexte de migrations hivernales importantes, le ministre de l'agriculture et de l'alimentation a décidé de relever le niveau de risque vis-à-vis de cette maladie au niveau "élevé" sur l'ensemble du territoire national français.

Toutes les communes du département des Pyrénées-Atlantiques sont concernées.


La situation sanitaire est fortement évolutive et requiert la vigilance de tous et le respect strict des mesures de biosécurité.

Ce niveau de risque « élevé » entraîne la mise en place de mesures de protection et de biosécurité renforcées dans toutes les communes du département, notamment :

  • l'obligation de mise à l'abri des volailles et oiseaux détenus dans des élevages commerciaux.
    Les modalités de mise à l'abri sont adaptées selon les espèces, effectifs, modes et  types  d'élevage  (précisées dans l'arrêté du 29 septembre relatif aux mesures de biosécurité applicables par les opérateurs   et les professionnels liés aux animaux dans les établissements détenant des volailles ou des oiseaux captifs dans le cadre de la prévention des maladies animales transmissibles aux animaux ou aux êtres humains, transmis en PJ de  mon  courrier du 30 septembre 2021);
  • l'obligation de claustration ou de protection par des filets des oiseaux et volailles domestiques  détenus  par des particuliers  (basses-cours) en vue d'empêcher  tout  contact  avec  les oiseaux  sauvages;
  • la surveillance clinique quotidienne des oiseaux et volailles détenues dans les élevages et basses-cours;

  • l'obligation de déclaration des mouvements commerciaux de volailles {délai de 48 heures);

  • l'interdiction de tout rassemblement de volailles vivantes : marchés, concours, expositions...
  • l'interdiction de transport et de lâchers de gibiers à plume ainsi que l'interdiction d'utilisation d'appelants pour la chasse au gibier d'eau;

  • la vaccination obligatoire des oiseaux des parcs zoologiques ne pouvant être confinés ou protégés par des filets.

  • l'interdiction des compétitions  de pigeons voyageurs  au départ  ou à l'arrivée  en France.


De plus, pour les élevages situés en zone à risque de diffusion (ZRD, 102 communes dans le 64 en jaune sur la carte jointe), les mesures supplémentaires suivantes s'appliquent :

  • l'obligation de dépistage virologique des palmipèdes prêts à gaver dans les 72 heures précédant leur déplacement  vers un autre  élevage  ou vers une  salle de   gavage;

  • la limitation des interventions au sein des élevages de volailles par des personnes extérieures aux seules situations  d'urgence  et   à  la  stricte  nécessité;

  • désinfection des véhicules à l'entrée et à la sortie des zones professionnelles des élevages.


Rappel 'obligation faite aux propriétaires de basse-cours de se déclarer :

  • soit à l'aide du CERFA n°15472 (formulaire joint) à déposer en mairie
  • soit sur le site  https://mesdemarches.agriculture.gouv.fr/  , rubrique Démarches/ Particulier/ Effectuer une  déclaration/  Déclarer  la détention  de volailles


En téléchargement :